Le village talayotique de Trepucó à Minorque

Le village de Trepucó est l’un des sites archéologiques les plus importants de Minorque. Ses énormes talayot et taula, les plus grands de l’île, sont des exemples exceptionnels de la culture talayotique de Minorque.

Trepucó était l’une des plus grandes colonies fortifiées de Minorque, avec une superficie de 5 000 m2. Aujourd’hui, il ne reste qu’une petite partie de la colonie. Quelques vestiges de l’ancienne muraille sont conservés, deux tours carrées sur le mur ouest, deux talayots, l’enceinte de la taula et quelques restes d’habitations.

Cette colonie, qui se trouve à la périphérie de Maó, a plus de 3 000 ans. On estime que ses plus anciens bâtiments datent de 1000 avant JC. Cette colonie a été détruite pendant la deuxième guerre punique.

L’abandon soudain de ses habitants a permis à la fouille archéologique, menée en 1931 par l’archéologue Margaret Murray, de récupérer l’une des collections d’outils domestiques les mieux conservées de la culture talayotique. Ces pièces sont exposées au Musée de Minorque.

Talayot de Trepucó

Les fouilles archéologiques indiquent qu’au moins sept talayots ont existé dans le passé, dont deux seulement subsistent. Ces constructions en pierre servaient de tours de défense et de contrôle du territoire. Le talayot central est l’un des plus grands de Minorque, et attaché à la muraille est le second, beaucoup plus petit mais bien conservé.

Le village de Trepucó est l’un des sites les plus importants de la culture talayotique de l’île, en grande partie grâce à sa taula, qui est la plus grande de Minorque. Ces constructions mégalithiques formées par deux énormes blocs de pierre qui rappellent une table (taula en catalan) et que l’on ne trouve qu’à Minorque, étaient des sanctuaires religieux et funéraires.

Trepucó taula

Au début des années 1970, sa taula a été reconstruite. Les responsables ont procédé à l’une des plus grandes scissions qui aient été faites sur le patrimoine historique de l’île. Ils ont mis un renfort en ciment sur un côté de la taula pour l’empêcher de tomber. J’imagine qu’il n’est plus possible de l’enlever sans endommager le pilier de la taula.

Le Talayot principal et l’enceinte de Taula sont tous deux situés au centre d’une fortification en forme d’étoile construite au XVIIIe siècle par la milice française lorsqu’elle prévoyait de prendre Maó aux Anglais.

Il faut également souligner les maisons de la taula, parfaitement visibles dans la partie ouest de la ville grâce aux fouilles qui ont été effectuées il y a quelques années. Il s’agit de maisons polyvalentes avec une cour centrale et plusieurs salles périphériques.

Malgré le fait que seule une petite partie du village a été récupérée et qu’il est loin de la nature spectaculaire d’autres villages comme Torre d’en Galmés, Torralba d’en Salord ou Talatí de Dalt, il vaut la peine de le visiter rapidement. Comme pour la grande majorité des sites mégalithiques de Minorque, l’accès à ceux-ci est gratuit.

Visitez également la Naveta des Tudons, Es Grau, la Crique de Pregonda, et trouvez le meilleur endroit pour séjourner à petit prix à Minorque.